L'immobilier de luxe ne connait pas la crise

L’année 2022 aura tenu ses promesses côté prix et volume de ventes pour Junot. Et 2023 s’annonce solide, sur un marché immobilier parisien devenu une référence internationale.

Paris est aujourd’hui considérée comme une référence sur le plan immobilier, notamment aux yeux de la clientèle internationale. La capitale française cumule les atouts pour séduire les acheteurs, à commencer par la qualité de son architecture historique soigneusement préservée. Investir à Paris revêt ainsi un aspect émotionnel, semblable à celui que l’on éprouve en achetant une œuvre d’art. S’y ajoute une incontestable sécurité financière, la France étant beaucoup moins exposée que les pays anglo-saxons ou nord-européens aux brusques variations du marché. Résultat, les acheteurs étrangers, notamment américains, sont revenus en masse en 2022.


Le nombre de ventes réalisées par Junot s’est établi à 565 en 2022, en augmentation de 15,3 % par rapport à 2021.


Le prix de vente moyen pour Junot était de 15 400 €/m² en 2022, soit une augmentation de 6,7 %. Notons que ce prix est supérieur de 45 % à celui constaté en moyenne à Paris par les notaires. Mais le meilleur signe de la stabilité et de l’équilibre retrouvé du marché parisien est probablement le délai de vente moyen, qui reste sensiblement le même depuis 2021 à 2,4 mois entre la rentrée du mandat et la réception d’une offre acceptée.

 

* Sur les 565 ventes réalisées en 2022 à Paris
** Source : Chambre des Notaires de Paris, janvier 2023 - Prix moyen au m2 carré standardisé dans l’ancien en 2022

La revanche des quartiers bourgeois

Après avoir été moins recherchés au profit de quartiers plus « bobos » comme le IXe arrondissement ou le Marais, les quartiers bourgeois de l’ouest ont de nouveau le vent en poupe.

La proximité des écoles réputées pour les familles, les espaces verts et l’architecture haussmannienne expliquent ce regain d’intérêt qui se traduit, chez Junot, par une hausse des ventes en valeur et en volumes.

Terrasses, balcons et jardins : le prix de l'exception

Les critères de choix pour un appartement de prestige ont évolué depuis les confinements de 2020/2021. En 2022, ce sont les espaces extérieurs qui font bondir les prix, avec une surcote de + 46,1 % par rapport à un appartement qui en est dépourvu.

En parallèle, les appartements bénéficiant de vues exceptionnelles semblent gagner les faveurs des acheteurs, le supplément sur le prix de vente représente en moyenne 25,5 %.

Ultra-luxe : un marché de niche en pleine santé

L’ultra-luxe (ventes de 4 millions et plus) voit une forte demande de maisons avec jardin ou d’appartements avec terrasses dans le centre de Paris, essentiellement de la part de clients américains. Ces acheteurs ont dépensé en moyenne 6 980 000 € pour un prix au m² de 24 900 €, selon les chiffres dévoilés par Junot Fine Properties | Knight Frank.

Paris fait rêver, les acheteurs étrangers sont de retour

L'effet Emily in Paris


Le nombre de ventes réalisées par des acheteurs étrangers a augmenté de 65 % chez Junot en 2022. Les trois pays les plus représentés étaient les Etats-Unis (21 %), l’Italie (11 %) et le Liban (8 %). 


Outre son histoire et son architecture qui font d’elle une valeur refuge, Paris bénéficie aux yeux des Américains d’un double atout, un taux de change qui n’a jamais été autant favorable au dollar et des taux d’intérêt moitié moins élevés (environ 3 % en France contre 6 % aux USA). Acheter à Paris devient pour eux une aubaine dans ces conditions. Le succès de la série Emily in Paris arrive comme the cherry on the cake !

Le haut de gamme et luxe semblent insubmersibles

Il est évidemment délicat de se prononcer sur l’évolution du marché en 2023, compte-tenu des incertitudes pesant sur la situation internationale. Mais les premières tendances observées par Junot en début d’année montrent que le volume et les délais de vente se maintiennent, que les prix sont stables voire en légère hausse et que la clientèle internationale est toujours aussi présente. Seul bémol observé depuis l’automne 2022, les acheteurs peuvent prendre plus de temps à se décider, et sont attentifs à l’augmentation du cout de leur financement.

Ce relatif durcissement du processus de vente n’engendre cependant pas de traduction chiffrée tant la demande se montre soutenue par rapport à l’offre. Les indicateurs sont donc bons dans le segment du luxe, sur un marché plus équilibré, plus mûr.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Header
Marché immobilier
03.05.24
Nos derniers biens vendus
point marché mai 2024
Marché immobilier
03.05.24
Est-ce le moment idéal pour bien vendre ?
point-marche-immobilier-parisien
Marché immobilier
09.02.24
Analyse des prix sur le marché parisien
location-jeux-olympiques
Marché immobilier
09.02.24
Tension locative liée aux Jeux Olympiques 2024
estimation

Nouveau magazine Junot 2024

Découvrez la dernière édition de notre magazine.

Bonne lecture Couverture du Junot Magazine 2024

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?