Point marché : un contexte économique favorable à la location de biens haut de gamme

Le marché parisien va continuer, dans son ensemble, à connaître une très forte augmentation du volume de locataires en 2023.

En effet, certains acheteurs se retrouvent contraints de reporter leur projet d’achat à cause de la hausse des taux d’intérêt. Ces derniers se reportent donc sur le marché de la location. On note aussi le retour des expatriés et l’attractivité retrouvée de la vie parisienne pour les étrangers et les Franciliens qui participent à l’accroissement de la demande. 

 

Par conséquent, le volume de locations se montrera plus important, malgré une pénurie de biens à louer du fait de la réglementation contre les passoires thermiques. Par ailleurs, les logements de grande qualité profiteront d’un effet de levier et se loueront toujours rapidement grâce à un grand nombre de candidatures.

La nouvelle réglementation DPE

Sur le marché de la location, un très grand nombre de logements n’ayant pas été entretenus (et dorénavant considérés comme passoires thermiques) devront être rénovés. Pour rappel, depuis le 24 août 2022, il est interdit d’augmenter le loyer des logements classés F ou G. La révision du loyer ne pourra avoir lieu que si des travaux de rénovation énergétique du logement permettent la sortie du statut de passoire thermique, c’est-à-dire a minima de la classe E.

dpe

L'attrait pour les biens rénovés

Le fort attrait pour les biens rénovés « sans défaut » se poursuit. On remarque d’ailleurs une forte concurrence avec beaucoup de candidatures pour un même bien, ce qui ne peut que soutenir le marché. Du côté des locataires, on constate un retour en force des entreprises et des expatriés sur le sol français, exigeants sur la qualité des biens qu’ils louent.

 

Ainsi, les logements de grande qualité se loueront toujours rapidement. Autre phénomène notable, la recherche toujours plus forte d’extérieurs ou de pièces supplémentaires pouvant servir de bureau, une conséquence de la démocratisation du télétravail.

Le succès de la location meublée

Pour davantage de souplesse, les propriétaires se tournent de plus en plus vers la location meublée et les baux Code civil à la suite des nouvelles réglementations DPE et du plafonnement des loyers à Paris.


Les meublés sont davantage privilégiés au premier semestre 2023, au vu de l’intérêt fiscal qu’ils génèrent. C’est également une solution favorisée par les entreprises pour le logement de leurs salariés. L’année dernière, 43 % des mises en location étaient dédiées aux entreprises, sociétés cotées et services de mobilité de grands groupes avec lesquels nous entretenons un partenariat privilégié pour le logement de leurs salariés expatriés.

 

Ce contexte est favorable à l’augmentation des baux Code civil, permettant aux propriétaires de trouver une réelle flexibilité des conditions liées aux contrats. Leur part a encore augmenté de 49 % au cours de l’année 2022.

 

Les propriétaires sont, par ailleurs, de plus en plus enclins à confier à Junot la gestion de leurs biens, une formule qui concerne plus de la moitié des biens rentrés en portefeuille au cours des derniers mois.


Le marché locatif parisien est donc fortement destiné à connaître des tensions sur l’année 2023, mais reste vraisemblablement résilient sur le segment du haut de gamme.

 

Prendre rendez-vous pour estimer mon bien

Les chiffres clés du service Junot Loaction & Gestion

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Header
Marché immobilier
03.05.24
Nos derniers biens vendus
point marché mai 2024
Marché immobilier
03.05.24
Est-ce le moment idéal pour bien vendre ?
point-marche-immobilier-parisien
Marché immobilier
09.02.24
Analyse des prix sur le marché parisien
location-jeux-olympiques
Marché immobilier
09.02.24
Tension locative liée aux Jeux Olympiques 2024
estimation

Nouveau magazine Junot 2024

Découvrez la dernière édition de notre magazine.

Bonne lecture Couverture du Junot Magazine 2024

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?

Souhaitez-vous vraiment quitter la page ?